Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site traitant de spiritualité librement.

Site traitant de spiritualité librement.

Opinions et textes sur certains aspects de la spiritualité. Comme toute oeuvre de l'esprit, ce blog est un avis qui n'engage que celui qui le publie.


Communiquer avec les esprits.

Publié par http://www.lulu.com/spiritisme sur 9 Juin 2007, 05:00am

Catégories : #Esprit


« Nous ne sommes pas si difficile à ressentir. Il n'est pas si compliqué de pouvoir sentir, saisir, communiquer avec l'invisible. Parfois des signes doivent attirer votre attention sur notre désir d'entrer en relation avec le souffrant que vous êtes ; apprenez à regarder autour de vous avec attention, sans imaginer ou vous raconter des fables. Quand nous montrons notre présence, le signal est net, en rapport direct avec vos pensées et soucis.

Il est alors l'heure pour vous d'essayer de changer un peu votre regard sur ce qui est car vous ne savez encore ce qui est. Vous allez découvrir un monde qui vous mènera vers la pensée créatrice, monde qui n'est pas encore du domaine de ce qui vous préoccupe.
En cet instant, un mélange de désir et d'inquiétude est vivant en vous. Désireux de venir vers l'immensité, vous êtes effrayé à l'idée de tomber dans le vide de la folie. C'est pour cela qu'il est important de ne jamais essayer de communiquer quand on est trop jeune pour saisir le sens de la démarche, trop déstabilisé par une situation alarmante, par tout état ne permettant pas une analyse objective de ce qui va se passer. Le plus souvent, s'il y a malaise nous le sentirons et nous ne nous manifesterons pas. Mais chez nous aussi se trouvent quelques inconscients qui ne peuvent vous faire que du mal en venant à vous dans de mauvaises conditions. Soyez patient. En toute chose et plus encore dans ce nouveau monde, il faut aller avec mesure et progressivité.
La recherche de votre harmonie intérieure est notre souhait et le principal travail qui doit motiver la démarche qui est désormais la votre.
Quand vous ressentez une présence, que vous vous sentez en paix avec la démarche que vous allez entreprendre, installez vous dans une pièce calme ou rien n'agresse vos sens.
Prenez les outils qui permettent d'inscrire notre message et posez le bras tenant la plume qui nous servira à transmettre notre aide paisiblement et sans raideur sur le support papier.
En vous faite le vide. Chassez les soucis du quotidien et toute autre pensée. Si vous ne parvenez à laisser place à cet espace vide au début, répétez sans cesse, avec calme,un mot sans signifiant afin de limiter les écarts de votre esprits primaire. Au fil du temps vous parviendrez à libérer un canal de transmission en vous qui ne sera plus parasité par aucune pensée profane.
Quand vous êtes en paix, parlez à Dieu et avec la puissance de votre foi, dans un calme intérieur total, demandez à notre Seigneur de permettre qu'une communion s'installe entre le visible et l'invisible. Ce que vous devrez chercher se trouve dans nos autres textes et pour cette première rencontre vous ne pourrez obtenir que de partielles informations.
La surprise de votre main mue par les premiers signes de notre présence cèdera place aux écrits illisibles qui noirciront une feuille bien insuffisante pour contenir le flux de tout ce qui est à écrire pour le croyant de l'Alliance.
Avec le temps et la pratique, vous entrerez dans un autre monde que la pureté de vos intentions fera superbe ou décevant. Comme dans votre vie profane, votre vie spirituelle sera liée à la qualité de votre démarche. Si vous recherchez l'illusoire, vous recevrez peu.
Il est important, avant de nous contacter de faire le bilan de votre moi. Nous pouvons lire vos pensées cachées et nous savons tout de vous. Chercher à duper les esprits, comme l'Esprits pour les rares qui le recevront, n'est pas du domaine du possible. La pureté de votre foi, dans le visible et l'invisible, fera la beauté de votre chemin. Que Dieu veille sur votre route dans l'immensité qui s'ouvre à vous. »
source: P.J.OUNE http://www.lulu.com/spiritisme




Il est un préalable à poser à ce travail et c’est un conseil de prudence : Le chemin spirituel de ceux qui veulent s’unir avec ce que nous nommeront encore « l’invisible », doit se faire lorsque l’on sent notre mental assez fort pour regarder les évènements se bousculer dans nos vies sans pour autant les rendre si inapprochables qu’ils deviendraient pour ceux qui n’en saisissent pas encore le sens, des choses « extraordinaires », des moments que notre inconscient interprète d’une manière si conditionnée par nos croyances enfantines, qu’ils peuvent faire vaciller les esprits les plus en quête de paix et d’harmonie.

Comme le sont certains des nombreux choix que nous devons faire durant notre si courte existence, cette nouvelle route que vous décidez d’arpenter aujourd’hui n’est pas un chemin bien tracé, surtout en ce début de parcours ou toutes vos pensées vont vers une phrase type qui pourrait être celle ci : « Est ce que c’est possible ? On ne risque rien tant qu’on ne paie rien, j’aimerai bien que ce soit vrai mais je me méfie. » Cette démarche,dont vous découvrirez rapidement qu’elle ne peut être que spirituelle (ceci est l’opinion de l’Alliance), n’est pas une autoroute mais la forêt de vos préjugés, les sentiers de l’ignorance et de la peur qui sont encore en vous et qu’il vous faudra défricher.

Beaucoup n’iront pas plus loin que les premières lignes de ce texte. Ayant cru, à tort, pouvoir rapidement sortir une formule de 2 lignes permettant que l’impossible devienne possible, leur déception sera à la mesure de la superficialité de leur démarche. Certains, peut-être, trouveront plus rassurant d’obtenir peu en considérant que la communication avec l’invisible n’est qu’un outil pour faire parler les morts et, comme ce chemin n’est pas bien long, ils passeront rapidement à autre chose en ayant simplement été heureux qu’on leur donne la certitude approximative que la vie continue après ce court passage terrestre.

Beaucoup aussi penseront ne pas se sentir concernés par mes mises en garde ; c’est bien naturel car le monde est ainsi que l’enfant ne peut se retenir de prendre des risques alors que le vieux tonton lui dit pourquoi il ne devrait pas se pencher de ce coté ci de la barrière. Je ne serai pas donc de ceux qui veulent imposer quoi que ce soit car je ne fais que relater, en cet instant, les tics consuméristes et le peu de foi de mes semblables afin de tenter de leur éviter de tomber là ou j’ai vu tant d’hommes plein d’orgueil et de certitudes tellement s’énerver de ce grand vide en eux, qu’ils essayaient vainement de faire porter sur d’autres leur échec afin de se donner l’illusion que si erreur il y a, si l’invisible se refuse à eux, cela ne peut être que de la faute d’un élément qui leur ai étranger.

Le vide est souvent bien lourd à porter chez l’homme. Si je prends tant de précautions ici et si je n’organise absolument pas ce texte, c’est justement parce que mon expérience m’a montré qu’on ne peut rien espérer de ceux qui ne se sont pas défaits de leurs croyances et des conditionnements du monde profane. On ne peut offrir une méthode toute prête en ce qui concerne la communication avec l’invisible ; le mode d’emploi est une appartenance à un ordre tout aussi invisible que ce monde étrange et qui n’est pas le monde des morts mais un autre monde.
Je n’ai pas non plus l’intention d’essayer d’avoir raison, mais j’ai l’espoir de transmettre ce que j’ai vécu afin que d’autres s’unissent et entrent en communication avec les beautés immenses qui sont à notre portée. Ainsi, comme me viennent les idées, je les rédige à la manière de cette grande liberté offerte par notre bras à l’esprit, lorsque nous le laissons guider la plume, lorsqu’il peut passer d’un sujet à l’autre sans se soucier de syntaxe ou de tout autre forme, s’attardant sur le fond du message et les enseignements qu’il désire nous offrir. Plus modestement je « vide mon sac » et sans énervement, sans volonté de quoi que ce soit, je partage avec ceux qui voudront s’asseoir à la même table que moi.

Reprenons.

«Si les hommes ne prennent pas conscience que ce monde particulier qu’est celui de l’invisible obéit à des lois toutes autres que celles qu’ils côtoient au quotidien, alors rien ne peut naître de précieux en ces cherchants impatients et trépignants. Il ne restera alors à certains débutants que de possibles communications avec quelques esprits égarés qui ne leur apporteront que des soucis supplémentaires et non la paix et les enseignements que sont les communications avec les esprits, puis, pour ceux que Dieu trouvent dans la lumière des espoirs nobles, la communion avec l’Esprit et les mondes au sein de l’ordre ancien. »O

Voici bien un petit extrait d’une dictée spirite qui est encore bien éloignée de vous qui découvrez la possibilité d’un dialogue avec l’autre monde. Pour vous, il est encore question de fantômes et d’esprits, de nos défunts tant aimés, de nos vies de femmes et d’hommes.

Viendra un temps ou vous ne serez plus uniquement humain et pourtant bien vivant.

A cet instant je précipite un peu les choses. Alors je vais revenir à mes « préalables », quelques peu austères mais qu’il me paraît utile de mentionner en ce début de texte car au combien utiles pour la suite du voyage.

Décidé à changer, décidé à remettre quelques vérités sur la planche à graver, volontaire pour chercher sans certitudes, vous vous dites qu’une chère bonne âme généreuse viendra certainement parmi vos frères vous tendre la main sans rien attendre en retour car, vous l’avez lu dans les écrits de l’Alliance spirite, la fraternité est une notion fondamentale pour l’invisible.
Cela arrive, certes, mais bien moins souvent que nous le souhaiterions dans l’Alliance (et encore moins ailleurs ou toutes les dérives furent observées). D’un « envoyé de jésus » au « maître d’une religion orientale formé par crapoussin lama trucmuche », de « Celle qui n’est pas médium mais fait comme si en répétant à qui veut l’entendre ce qu’elle a retenue de ses lectures tout en disant que tout cela vient d’elle et de l’esprit supérieur qui se manifeste à elle et qui est au dessus de tous les esprits », du « fou furieux qui veut vous conduire dans la juste foi de Dieu en vous renvoyant vers on se sait quelque texte sacré source de toutes les religions »…ATTENTION …Le monde est plein de gens qui veulent votre bien en essayant d’abord de faire le leur ! Et, comme il faut savoir se faire des amis partout, rassurez-vous, je n’oublie pas non plus les quelques groupuscules spirites se nommant pompeusement « cercles » et qui, moyennant une cotisation un peu lourde, vous permettront d’assister à des séances qui ressemblent toutes étrangement à ce qui se faisait il y a un siècle et ne sont pas toujours d’un arbitrage bien fondé.
Il est bien évident aussi que nous trouverons chez certains spirites une grande honnêteté et je sais déjà que les serviteurs sincères se reconnaîtront tandis que les autres tourneront le regard d’un air suffisant. Peu importe, je rappelle juste à certains qu’aucun esprit jamais n’a demandé à ce qu’on s’enrichisse par le mensonge en utilisant le monde invisible. Chaque chose en son temps…Dieu fera le tri.

Chez les « sincères » et malgré leur qualités, nous sentons qu’il est un rêve que nous ne pouvons approuvé, nous qui voyons le croyant libre vivre sa relation et non se la faire conter :
Construire une nouvelle religion sous une image de science philosophique. Je pense que c’est sans doute l’un des points de discordance les plus importants entre l’Alliance et tout autre mouvement se réclamant de la vie après la mort. Selon nos textes, chaque humain joue une partition unique en Dieu, « tout est un, Un est en tout », mais chacun possède une sensibilité lui permettant une interprétation dont les variations de nuances permettent que se trouve au centre de la construction non un homme, un seul texte, une quelconque bible, mais bien la beauté d’une relation avec l’invisible nous portant vers une construction humaniste et fraternelle, libre et lumineuse. Il n’y a pas dans notre manière d’entrevoir la relation avec les esprits, de besoin de tout codifier et la sincérité est certainement l’un des piliers de nos travaux car nous savons d’expérience que l’invisible sait lire nos forces et nos faiblesses, qu’il n’y a que dans la lumière du désir de Dieu que nous parviendrons à édifier le temple invisible que l’Esprit appelle de ses voeux. Rédiger des livres faisant l’inventaire des différentes manifestations des esprits n’est pas pour nous le but à suivre, se comporter de manière dogmatique envers les esprits parce que nous avons des superstitions n’est pas non plus notre souhait. Les esprits communiquent avec l’humanité depuis la nuit des temps, les formes adoptées et les rites varient selon les continents et les siècles. Il nous est plus simple d’opter pour la manière la plus courante et la plus précise d’entrer en relation avec l’invisible : l’écriture automatique.
Ainsi la forme devient accessoire et le fond prend toute l’importance qu’il doit avoir. Car après tout, que serait la communication si les informations reçues s’avéraient fausses, de nature si vaste que ces banalités ne serviraient ni celui qui les reçoit, ni le monde qui le porte ? Car l’Esprit a quelque chose à dire à chacun et par les allégories et les signes, il sait montrer à ceux qui le rejoignent combien être libre permet véritablement de s’unir à ses frères. Ainsi l’union de façade laisse place à la communion. Mais nous n’en sommes pas encore là…

J’en ai terminé sans m’y étendre de trop avec le chapitre des différences entre la communication déiste des membres de l’Alliance et la volonté d’ériger une religion scientiste et philosophique d’autres groupes. « Un Dieu, sans dogme ni religion » est certainement l’un des piliers de notre construction et la volonté de l’Esprit dans les écrits de Oune. Nous ne faisons aucune allégeance à un messie, nous levons le regard vers le ciel immense, création de Dieu et de lui seul. L’humanité est née avec ce lien qui uni le visible et l’invisible, les grottes préhistoriques sont emplies des traces de cérémonies diverses et variées parlant d’enseignements et de signes des esprits. Je suis convaincu que la première salle à Lascaux, nous apprendra un jour qu’elle servait à l’initiation et que cette initiation permettait au jeune homme de mieux comprendre le rapport étroit entre son peuple et la tribu de l’éternel. Il est donc important pour nous de revendiquer notre droit à la liberté, notre volonté de nous inscrire dans la continuité des autres croyants libres ayant vécu dans un temps pas si lointain ou personne n’avait entendu parler d’un mot inventé au XIXème siècle pour coller au scientisme de l’époque et qui se nomme spiritisme ; pure invention extrapolée du fameux « spirit » anglais voulant dire « esprit ».
J’ai la certitude que si un jour, la science et la foi s’unissent, elles le feront dans la communication entre le visible et l’invisible et qu’il serait préjudiciable, comme le faisaient les religions avant que leurs « vérités » ne s’écroulent, de vouloir devenir dogmatique et prétentieux. Dieu est partout, en chacun. C’est pour cela que je ne voudrai certainement pas que le moindre d’entre nous se sente triste en lisant mes propos car il est presque certain qu’un jour, ceux qui croient en la communication avec l’invisible sauront s’unir au delà des dogmes stériles qui, rappelons le, sont toujours inventés par des hommes et non réclamés par les esprits. Il serait triste qu’il en soit autrement, mais il est si fréquent de voir des intégristes partout de nos jours… Je peux dire d’ailleurs que si je ne vois pas les choses comme certains, je peux dire que je les respecte comme des frères et que si mon propos peut les choquer, je leur demande pardon. Les certitudes me gênant moins que les vices, pardonnez moi de ne pas demander pardon par contre à ceux qui s’enrichissent sur la pauvreté des plus humbles. On ne peut être riche quand on a si peu de cœur.

Avant de chercher doucement la lumière, terminons cet état des lieux ou une croyance véhiculée à tord est que l’acte ne peut se faire qu’en groupe, que certains savent quand d’autres ignorent tout.
Je préfère vous dire tout de suite que je ne cautionne pas du tout ces propos et que seule la mise en garde des premières lignes de ce texte me paraissent suffisantes. Je sais qu’il est important d’unir les hommes en une communauté soudée afin de travailler à l’édification de choses qui ne relèvent pas du profane. Mais pour tous les hommes, tous ceux qui s’intéressent à l’Esprit, disons leur franchement que seuls, aussi, ils sont avec lui et lui en eux.
« L’intelligence vous l’avez, maintenant qu’allez vous en faire ? » lit-on quelque part dans nos textes. Il est évident que celui qui n’a pas défini le pourquoi de son désir de communiquer avec les esprits ne sera certainement pas capable de recevoir de messages intéressants, voir pas de message du tout. Celui qui ne veut faire aucun effort peut aussitôt vaquer à d’autres occupations; il ne peut prétendre à rien et si communiquer est simple, en saisir l’essence est un long travail sur soi. Pour l’Alliance, la démarche spirituelle prime sur le désir de communiquer. Apprendre à se connaître est certainement le préalable à tout acte en relation avec l’invisible. C’est un travail long et humble et personne, selon nous, ne peut vous mettre dans l’état d’esprit qui s’impose à la réception de communications de qualité, au début d’un chemin véritable.
Il est important que la décision vienne de vous et qu’à la lecture des lettres des esprits, en vous s’opère un rapprochement entre les deux mondes. Faire dans le sensationnel, vouloir contempler l’incorporation d’un défunt dans le corps d’un médium vivant, tout cela nous paraît, par définition, éloigner l’homme de Dieu et donc, de l’Esprit.

Pour le moment restons en avec humilité au désir de communiquer avec l’Esprit via un modeste stylo et une feuille de papier.
Le cherchant (c’est vous !) ne sait comment arpenter le chemin, découvrant que celui ci, lumineux au début, s’enfonce rapidement dans les obscurités de son âme afin de libérer l’esprit humain des illusions du paraître, avant que l’Esprit ne fasse revenir au regard du monde l’être nouveau que vous êtes devenu..
Dans l’épreuve de vérité qui s’annonce en vous, pensez que vous n’êtes pas seul face a des ennemis étrangers mais bien que l’unité éternelle à laquelle vous appartenez est présente et que le seul ennemi véritable est en vous. Il se réveille déjà à la lecture de ce texte, non ? Alors il bougera avant la fin de ce texte et si ce n’est pas le cas, que vous avez lu chaque ligne avec attention, je pense que vous serez, au dernier mot, prêt à communiquer avec l’Esprit.

Beaucoup d’hommes intelligents se proposeront, parfois contre participation financière, de faire ce travail de débutant qui va être le votre. Ils se posent en docteurs d’un dogme qui fut tout aussi inventé que les religions, par des hommes désireux de gagner quelque pouvoir sur autrui et quelques comptes bancaires dans un pays généreux avec ceux qui se sont bien enrichi au détriment des plus faibles. Luttons contre cette injure faite à Dieu et surtout militons pour que la culture soit toujours une priorité pour les peuples. Par la culture et la liberté, il est possible de réparer de grandes injustices faites aux hommes et à Dieu. A l’inverse des religions, gardons à l’esprit que pour nous, l’intelligence mène à l’Esprit et qu’il n’est point utile d’avoir une population pauvre et inculte pour avoir de vrais croyants. Il n’est pas de croyants que l’on puisse manipuler en notre Dieu. Celui qui ferait cela ne respecte pas sa foi et il est donc important de toujours militer pour l’égalité de tous, la fraternité et l’amour de son prochain. La communication ne peut exister sans amour. Rien n’existe sans l’amour! Si les plus pauvres, les plus faibles sont des proies faciles pour tous les charlatans de ce monde, crions l’inhumanité dont font preuve ces commerciaux vendant un produit que Dieu ne leur donne pas le droit de posséder et dont ils ne connaissent rien. Le trésor ne se mettra jamais à la vue de ceux qui ne le mérite pas. Loin du Dieu-argent, vit le trésor qui mène à l’immortalité.
Puisqu’il faut tout se dire franchement, qui, selon vous, est le plus apte à comprendre l’Esprit et à découvrir son immortalité ? Le pauvre qui partage son bout de pain avec un autre pauvre car son cœur saigne de le voir aussi maigre que lui ou le passant qui se dédouane de sa responsabilité envers autrui en donnant quelque argent qui de toute manière de le privera point de changer sa belle voiture pour Noêl. L’Esprit lit en vous, vous ne pourrez lui mentir et si les esprits inférieurs se suffiront de vous afin de s’amuser tôt ou tard à vos dépends, l’Esprit sait si vous pouvez ou non recevoir l’initiation dont il est seul capable d’en offrir le contenu.

Mais ceci est une autre histoire..

« Vivre pauvre, penser Dieu » trouvons nous dans un ouvrage de l’Alliance ; dans ce qui suit, soyez certain que nous nous y tiendrons et que les numéros du loto ne se trouvent certainement pas cachés dans ces quelques pages. Vous souriez, pourtant, combien aimeraient les obtenir de la sorte, sans effort, juste pour devenir un plus gros compte en banque et donc pouvoir encore plus oublier le non-sens apparent de l’existence dans le gisement que propose l’acte de consommer. Non, l’homme n’est pas ce mouton que l’on dirige ; il pense. Il n’accepte plus, parfois, qu’on lui montre ce qu’il devrait avoir pour être « heureux » alors qu’il sait pertinemment qu’il s’est déjà fait prendre plusieurs fois dans ce piège et que rien n’a changé pour lui. Consommer ne donne qu’une illusion de plus. Souvent, l’homme ne se rappelle plus qu’elle folie l’a prise , ce jour là, pour qu’il achète si cher ce qui devait le soulager de sa douleur à hauteur de sa dépense sans jamais en avoir respecté la « promesse produit » comme on dit de nos jours…

Je vous ferai donc une autre promesse, bien plus modeste : Lorsque tout sera accompli, le trésor apaisant de celui qui est en l’Esprit vous accompagnera jusqu’au terme de votre vie et personne ne pourra jamais vous le voler.

Autre (et dernier !) avertissement simpliste de ce texte : Nous ne pouvons ici que préparer le cherchant et non l’initier.

Il n’est donc pas dans les objectifs du présent projet d’aborder les notions plus complexes des écrits, lisibles à d’autres niveaux. N’y voyez pas là un manque de respect mais plutôt l’inverse. Pour que tout se fasse dans l’ordre et donc, que vous aussi soyez respecté comme vous le méritez, les choses doivent se passer ainsi pour le moment.

Retenez qu’il est un préalable intéressant à votre quête: On ne saute pas du plongeoir d’une piscine sans savoir nager ou l’illusion ne dure guère longtemps.
Pardonnez l’image un peu provocatrice destinée à ceux de nos amis ne voulant investir du temps en l’Esprit ; temps qu’ils trouvent trop précieux car synonyme d’argent. Ici vous ne trouverez ni enseignement religieux, ni dogme figé que l’on consulterait avec aisance, ni « fast-spirit », nouvelle notion applicable à ceux qui pensent tout savoir de la cuisine spirituelle en ayant appris à fabriquer un petit texte rempli de mots qui font jolis, qu’ils replacent dès que l’occasion se présente, sans que celui qui a visité d’autres terres ne les sentent vibrer dans le bel orateur ignorant cherchant à briller alors que la nuit est en lui et que le soleil est au plus haut dans le ciel des vrais croyants libres (ouf !).
Si le ridicule ne tue pas, par une telle météo, la bougie en tous cas ne sert à rien, y compris à celui qui l’a allumé. On ne s’improvise pas en Dieu (et surtout on ne se prend pas pour lui ! Une évidence pas si claire pour beaucoup de débutants. Mais nous y reviendrons.)

Etre en Lui implique d’autres engagements personnels . Je vous laisse le plaisir de les découvrir lorsque vous arpenterez votre nouveau chemin.

Il serait aussi important d’aborder le fait que certains prétendent que les esprits et plus tard, l’Esprit, ne peut se manifester que dans des groupes « sérieux », dirigés le plus souvent pas de mini gourous n’en revendiquant pas le nom mais dont l’ego ressemble fort à ce que l’on peut voir de pire dans certaines sectes. Il fut certains cas graves ou, conseillé par un esprit dont on ne sait d’ou il sortait, car je n’en ai jamais rencontré de tels, un mari priva sa femme de ses soins anti cancéreux en croyant faire son bien…..Parce que le gourou l’avait dit.. Croyez vous qu’un esprit si modeste soit-il, et désireux de faire le bien avec un minimum d’intelligence, ne serait ce que celle du cœur, croyez vous donc, qu’il proposerait une telle stupidité ? Une expression m’avait beaucoup plu un jour ; elle disait : « Les pieds sur terre, la tête dans les nuages »…Commencez modestement…rien ne presse. Repensez toujours à ce pauvre époux qui ne doit plus avoir aujourd’hui une grande estime pour ceux qui pratiquent la communication avec les esprits et n’a certainement plus jamais mis les pieds dans l’officine de ce médium qui lui avait pourtant promis une réussite « par le vide »dans ce traitement anti-cancéreux cité plus haut. Le vide est désormais dans la vie du malheureux consultant et mon cœur à ses cotés, ne peut le réconforter.

Règle 1 : Un médium ne doit jamais se donner le devoir de réussir à n’importe quel prix car sa richesse ne se trouve point en une banque dont il aurait la clé mais dans un monde dont il ne fait que découvrir les pouvoirs immenses, éloigné de ses capacités de contrôle. Certains l’oublient et chutent… L’homme sert Dieu et Dieu aide l’homme s’il le veut….Combien en ai-je vu venir avec leur certitude d’être « mieux que les autres », sous entendu, « avant moi tout était nul, mais moi, l’envoyé de Dieu, je vais tout faire progresser ». Vieux médiums accrochés au dogme officiel, source de tant de lenteurs et d’erreurs (mais qui n’en fait pas ?), Jeunes débutants incultes se voyant déjà consultant des grands de ce monde et déjà dans la pire des erreurs, de tout cela et de bien plus tristes choses encore, on peut dire que la communion avec l’invisible souffre. Sa mauvaise presse vient de ses croyants conditionnés qui n’ont pas écouté le premier de tous les devoirs qui est de parcourir le chemin après s’être libéré du passé, des certitudes, de tout ce qui n’est pas comme l’enfant qui vient de naître.

L’Alliance ne peut proposer une vérité car elle n’existe pas. « La vérité est multiple comme les visages de Dieu » nous dit un esprit dans un de nos textes. Pourquoi cela ? Parce que nous ne pouvons recevoir quand nous interprétons le message au lieu de le lire tel qu’il est. Si nous voulons adapter l’éternel, il devient comme nous : mortel, périssable, éphémère, ayant perdu le sens du vrai. La vérité est alors une vérité, et de nouveau elle devient matière à la rédaction d’un nouveau dogme restrictif. Ne faites point comme certains, restez éternels.
Nous ne sommes pas les plus accessibles dans l’Alliance et notre manière de procéder est certainement parfois comprise comme élitiste, mais il n’en est rien. Nous pensons qu’aucun résultat ne peut s’obtenir sans travail sur soi, pour aider les autres, et qu’avec cet engagement, nous nous mettons en condition de servir Dieu sans se servir, de participer à notre monde par et avec l’autre monde, sans en chercher l’illusion d’une gloire éphémère qui ne sert à rien.
Comme vous le lisez dans ce texte, rien n’est facile car plus nous approchons de la mort, par un père, un frère, une grand-mère, un ami, plus notre propre mort nous pose la question de notre propre existence. Alors, ce que je nomme avec le sourire les « basiques », reviennent en nous comme un écho de l’humanité à ses enfants : Qui suis-je, qu’est ce que je fais là, la vie sert à quoi, la mort etc.. Ces nombreuses questions ne trouveront pas toutes une réponse en vous mais c’est par elles que vous vous libèrerez de l’inutile et pourrez alors compléter votre démarche des enseignements reçu de l’invisible, sans prendre le risque de faire de mauvaises rencontres de l’autre coté. A cet instant le chemin ne fait que commencer.

Translate by software...sorry...

He/it is a previous to put to this work and it is an advice of prudence: The spiritual path of those that wants to unite with what will name us "the invisible" again, must make itself when one feels our mental strong enough to look at the évènements to jostle itself/themselves in our lives without returning they if inapprochables that they would become for those that don't seize the sense, of the "extraordinary" things, again of it of moments that our unconscious interpreter of a manner if conditioned by our childish beliefs, that they can make vacillate the minds the more in quest of peace and harmony. 
 
As he/it is certain of the numerous choices that we must make during our so short existence, this new road that you decide to survey today is not a well drawn path, especially in this beginning of course or all your thoughts go circa a sentence marks that could be here the one: Is it possible? One doesn't risk anything so much that one doesn't pay for anything, I will like well that it is true but I mistrust. " This démarche,dont you will discover quickly that she/it can be only spiritual (it is the opinion of the alliance), is not a freeway but the forest of your prejudices, the trails of the ignorance and the fear that are again in you and that it will be necessary for you to reclaim. 
 
Much won't go farther than the first lines of this text. Having believed, to wrong, to be able to take a formula of 2 lines permitting quickly that the impossible becomes possible, their disappointment will be worthy of the superficiality of their gait. Some, maybe, will find more reassuring to get little while considering that the communication with the invisible is only a tool to make speak the deaths and, like this path is not very long, they will pass quickly to something else as having been merely happy that one gives them the approximate certainty that the continuous life after this short terrestrial passage. 
 
Will much also think to feel concerned not by my warnings; it is well natural because the world is as well as the child cannot refrain from taking some risks whereas the old uncle tells to him why he should not bend of that quoted here of the gate. I won't be therefore of those that want to impose whatever it is because I do relate only, in this instant, the tics consumerists and the few of faith of my similar in order to tempt to prevent them from falling there or I saw so many men full of pride and certainties so getting excited of this big emptiness in them, that they tried to make carry on others their failure in order to give itself/themselves the illusion vainly that so mistake has, if the invisible refuses to them, it can be only of the mistake of an element that has them foreign. 
 
The emptiness is often very heavy to carry at the man. If I take so many precautions here and if I don't absolutely organize this text, it is exactly because my experience showed to me that one cannot hope for anything of those that didn't come apart of their beliefs and the conditionings of the profane world. One cannot offer a method all ready with regard to the communication with the invisible; the instructions for use are an adherence to an order just as invisible that this strange world and that is not the world of the deaths but another world. 
I don't have either the intention to try to be right, but I have the hope to transmit what I lived so that others unite and enter in communication with the immense beauties that are to our range. Thus, as come me the ideas, I write them to the manner of this big liberty offered by our arm to the mind, when we let it guide the feather, when he/it can pass a topic to the other without worrying about syntax or all other forms, staying late on the bottom of the message and the teachings that he/it wants to offer us. More modestly I "empty my bag" and without irritation, without will of whatever it is, I share with those that will want to sit down at the same table than me. 
 
Let's take. 
 
"If the men don't become aware that this particular world that is the one of the invisible obeys laws all others that those that they coast to the daily, then nothing can be born of precious in these looking for impatient and prancing. He/it won't remain to some beginners then that of possible communications with some stray minds that will only bring them some supplementary worries and no the peace and the teachings that are the communications with the minds, then, for those that God finds in the light of the noble hopes, the communion with the mind and the worlds within the old order. " Oh 
 
Here is really a small excerpt of a spiritualistic dictation that is again very distant of you that discover the possibility of a dialogue with the other world. For you, he/it is again question of ghosts and minds, of our deceased so much beloved, of our lives of women and men. 
 
Will come a time or you won't be anymore solely human and yet very living. 
 
To this instant I hurl down a little the things. Then I am going to come back to my "previous", a few few austere but that he/it appears useful to me to mention in this beginning of text because to the how much useful for the continuation of the journey. 
 
Settled to change, settled to put back some truths on the board to engrave, volunteer to look for without certainties, you tell yourselves that a dear good generous soul will certainly come among your brothers to stretch you the hand without waiting for nothing in return because, you read it in the writings of the spiritualistic alliance, the fraternity is a fundamental notion for the invisible. 
It arrives, certainly, but well less often than we would wish it in the alliance (and even less elsewhere or all drifts were observed). Of a "messenger of jésus" to the "master of an oriental religion formed by crapoussin llama trucmuche", of "The one that is not medium but makes as if while repeating to that wants to hear it that that she/it kept her/its readings while saying that all it comes of her and of the superior mind that appears to her and that is over to the of all minds", of the "mad madman who wants to drive you in God's just faith as sending back you toward oneself is known some text sacred source of all religions"… ATTENTION… The world is full of people who want your good while first trying to make theirs! And, respectable to know how to make itself/themselves everywhere of the friends, reassure yourselves, I don't forget either the few spiritualistic small groups naming itself/themselves pompously circles and that, in return for a contribution a few heavy, will allow you to attend sessions that look all strangely like what made itself one century ago and are not always of a well founded arbitration. 
He/it is well also obvious that we will find among some spiritualists a big honesty and I already know that the sincere servants will recognize themselves while the other will turn the look with a sufficient air. No matter, I remind rightly to some that no mind ever asked to what one became richer by the lie while using the invisible world. Every thing in his/her/its temps…Dieu will make the sorting. 
 
At the "sincere" and in spite of their qualities, we feel that he/it is a dream that we are not able to approved, us that see the free believer living his/her/its relation and no to make relate itself/themselves her: 
To construct a new religion under a philosophical science picture. I think that it is probably one of the points of most important discordance between the alliance and all other movement himself claimant of life after the death. According to our texts, every human plays an unique partition in God, "all is one, An is in all", but each possesses a sensitivity allowing him an interpretation of which the variations of nuances permit that is in the center of the construction no a man, only one text, any Bible, but well the beauty of a relation with the invisible us structural toward a humanist and brotherly, free and luminous construction. There is not in our manner to glimpse the relation with the minds, of need all to codify and the sincerity is certainly one of the pillars of our works because we know experience that the invisible knows how to read our strengths and our weaknesses, that there is only in the light of God's desire that we will succeed in building the invisible temple that the mind calls its wishes. To write the books making the inventory of the different demonstrations of the minds is not for us the goal to follow, to behave in a dogmatic manner towards the minds because we have some superstitions is not either our wish. The minds communicate with the humanity since the night of the times, the adopted shapes and the rituals vary according to the continents and the centuries. He/it is more simple to us to opt for the manner the most current and most precise to enter in relation with the invisible: the automatic writing. 
So the shape becomes accessory and the bottom takes all the importance that it must have. Because after all, that the communication would be if the received information proved to be false, of nature so vast that these trivialities would not serve the one that receives them, nor the world who carries it? Because the mind has something to tell each and by the allegories and the signs, it knows how to show to those that join it how much free being permits to unite to his/her/its brothers truly. So the union of facade let place to the communion. But we are not there yet… 
 
I finished some there without me to spread of too much with the chapter of the differences between the communication deist of the members of the alliance and will to erect a religion scientiste and philosophical of other groups. "A God, without dogma nor religion" is certainly one of the pillars of our construction and the will of the mind in the writings of Oune. We don't make any allegiance to a messiah, we raise the look skywards immense, creation of God and him only. The humanity is born with this tie that united the visible and the invisible, the prehistoric underground cave are filled of the traces of various and varied ceremonies talking of teachings and signs of the minds. I am convinced that the first room in Lascaux, will learn us one day that she/it served to the initiation and that this initiation allowed the young man to understand the narrow report better between his/her/its people and the tribe of the eternal. It is therefore important for us to claim our right to the liberty, our will to write down us in the continuity of the other free believers not having lived in one time so faraway or no one had heard to speak of a word invented in the XIXème century to glue to the scientisme of the time and that names itself spiritualism; pure invention extrapolated of the famous English "spirit" wanting to say "mind." 
I have the certainty that so one day, the science and the faith unite, they will make it in the communication between the visible and the invisible and that he/it would be damaging, as the religions made it before their "truths" don't collapse, to want to become dogmatic and conceited. God is everywhere, in each. It is for it that I won't certainly want that the least among us feels sad while reading my subjects because he/it is nearly certain that one day, those that believe in the communication with the invisible will know to unite beyond the sterile dogmas that, let's remind it, are always invented by men and non asked by the minds. It would be sad that he/it is some otherwise, but it is so frequent to see some fundamentalists everywhere nowadays… I can say besides that if I don't see the things as some, I can say that I respect them as brothers and that if my subject can shock them, I ask them for forgiveness. The certainties me bothersome less that vices, forgive me not to ask on the other hand for forgiveness to those that become richer on the poverty of the humblest. One cannot be rich when one has so little heart. 
 
Before looking mildly for light, let's finish this state of the places or a belief transported to twists is that the act cannot make itself that in group, that some know when others ignore all. 
I prefer to tell you immediately that I don't guaranty these subjects at all and that only the warning of the first lines of this text appears sufficient to me. I know that it is important to unite the men in a community welded in order to work to the edification of things that is not a matter for the layman. But for all men, all those that are interested in the mind, let's say their honestly that only, also, they are with him and him in them. 
Intelligence you have it, now that are going to worry? " one reads somewhere in our texts. It is obvious that the one that didn't define the reason of his/her/its desire to communicate with the minds won't be certainly capable to receive interesting messages, not to see message of the all. The one that wants to make no effort can immediately attend to other occupations; he/it cannot pretend to anything and if to communicate is simple, to seize gas of it is a long work on oneself. For the alliance, the early spiritual gait on the desire to communicate. To learn to know itself/themselves is certainly the previous to all act in relation with the invisible. It is a long and humble work and no one, according to us, cannot put you in the frame of mind that imposes itself to the receipt of quality communications, in the beginning of a real path. 
It is important that the decision comes of you and that to the reading of the letters of the minds, in you operates itself a closeness between the two worlds. To make in the sensational, to want to contemplate a deceased's incorporation in the body of a living medium, all it appears us, by definition, to move away God's man and therefore, of the mind. 
 
Let's remain at present some with humility to the desire to communicate with the mind via a modest pen and a sheet of paper. 
The looking for (it is you!) doesn't know how to survey the path, discovering that the one here, luminous in the beginning, penetrate quickly in the obscurities of his/her/its soul in order to free the mind human of the illusions to appear he, before the mind makes the look of the world come back being new that you became.. 
In the test of truth that announces itself you of it, think that you are not only face has foreign enemies but although the eternal unit to which you belong is present and that the only real enemy is in you. Does he/it already wake up to the reading of this text, no? Then he/it will move before the end of this text and if it is not the case, that you read every line with attention, I think that you will be, to the last word, ready to communicate with the mind. 
 
A lot of intelligent men will intend, sometimes against financial involvement, to make beginner's work that is going to be the your. They pose as doctors of a dogma that was just as invented that the religions, by men anxious to win some power on others and some banking accounts in a generous country with those that became richer well to the detriment of the weakest. Let's fight against this injury made to God and let's militate especially so that the culture is always a priority for the peoples. By the culture and the liberty, it is possible to repair big injustices made to the men and God. Contrary to the religions, let's keep to the mind that for us, intelligence leads to the mind and that it is not useful to have a poor and uncultivated population to have true believers. He/it is not of believers that one can manipulate in our God. The one that would make it doesn't respect its faith and it is therefore important to militate always for the equality of all, the fraternity and his/her/its neighbor's love. The communication cannot exist without love. Nothing exists without the love! If poorest, the weakest are easy preys for all impostors of this world, let's shout the inhumanity of which gives proof these commercial selling a product that God doesn't give them the right to possess and of which they don't know anything. The treasure will never get at the sight of those that don't deserve it. Far from God-Money, lives the treasure that leads to immortality. 
Since it is necessary to all to say itself/themselves honestly, who, according to you, is the most capable to understand the mind and to discover his/her/its immortality? The poor that shares his/her/its tip of bread with another poor bus his/her/its heart bleeds to see it as skinny as him or the passer-by who clear itself of his/her/its responsibility towards others while giving some money that in any case of will deprive it not to change his/her/its beautiful car for Noêl. The mind reads of it to you, you won't be able to lie to him and if the lower minds will be sufficient themselves of you in order to have fun sooner or later to your depend, the mind knows if you can or no to receive the initiation of which it is alone capable to offer the content of it. 
 
But it is another history.. 
 
To "live poor, to think God" finds ourselves in a work of the alliance; in what follows, be certain that we will be held there and that the numbers of the bingo are not certainly hidden in these some pages. You smile, yet, how much would like to get them of the sort, without effort, just to become a bigger bank account and therefore to be able to forget the obvious meaningless of the existence again more in the layer that the act proposes to consume. No, the man is not this sheep that one directs; he/it thinks. He/it doesn't accept anymore, sometimes, that one shows him what he/it should have to be "happy" whereas he/it knows pertinently that he/it made himself/itself take several times already in this trap and that nothing changed for him. To consume only gives besides an illusion. Often, the man remembers only her madness took it, that day, so that it buys dear so what had to relieve it of his/her/its pain in height of his/her/its expense without ever of it to have respected the "promise produces" as one says nowadays… 
 
I will make you another promise, a lot more modest, therefore: When all will be accomplished, the soothing treasure of the one that is in the mind will come with you until the term of your life and no one be able to ever steal from you it. 
 
Other (and last!) warning simplistic of this text: We can only prepare here the looking for and no to initiate it. 
 
He/it is not therefore in the objectives of the present project to approach the more complex notions of the writings, legible to other levels. Don't see there there a lack of respect but rather the inverse. so that all makes itself in the order and therefore, that you are also respected as you deserve it, the things must happen thus at present. 
 
Keep that he/it is a previous interesting to your quest: One doesn't jump from the diving board of a swimming pool without knowing how to swim or the illusion hardly lasts a long time. 
Don't forgive the picture a few challenging destiny to those of our friends wanting to invest of the time in the mind; time that they find too precious synonymous bus of money. Here you won't find religious teaching, nor frozen dogma that one would consult with ease, nor "fast-spirit", new notion applicable to those that think all knowledge of the spiritual kitchen as having taught to manufacture a small text filled of words that make pretty, that they replace as soon as the opportunity presents itself, without the one that didn't visit any other earths smells like them to vibrate in the beautiful ignorant speaker trying to shine whereas the night is in it and that the sun is to the highest in the sky of the true free believers (ouf!). 
If the ridicule doesn't kill, by such a weather report, the candle in all cases doesn't serve to anything, including to the one that lit it. One doesn't improvise itself in God (and especially one doesn't take itself for him! An evidence not so clear for a lot of beginners. But we will come back there.) 
 
To be some implies Him other personal engagements. I let you the pleasure to discover them when you will survey your new path. 
 
It would be as important to approach the fact that some pretend that the minds and later, the mind, cannot appear that in "serious", controlled groups the the most often not of mini gurus while not claiming the name but whose ego resembles strong to what one can see worse in some sects. Was he/it some serious case or, done counsel by a mind of which one doesn't know of or did he/it leave, because I didn't ever meet some of such, did a husband deprive his/her/its wife of his/her/its care anti cancerous while believing to make his/her/its good….. because the guru had told it.. Believe yourselves that a mind so modest either him, and anxious to really make the with a minimum of intelligence, would not this be that the one of the heart, do you therefore believe, that he would propose such a stupidity? An expression had pleased to me a lot one day; she/it said: "The feet on earth, the head in the clouds"… don't Begin modestement…rien is urgent. Always reconsider to this poor spouse who must not have anymore today a big esteem for those that practice the communication with the minds and doesn't have more certainly ever put the feet in the pharmacy of this medium that had yet promised him a success "by the emptiness" in this above stated anticancerous treatment. The emptiness is henceforth in the life of the poor wretch consultant and my heart to his/her/its quoted, cannot comfort it. 
 
Rule 1: A medium must ever give itself the duty to succeed at any price because his/her/its wealth is not in a bank of which it would have the key but in a world of which it has the immense powers, distant of his/her/its control capacities, discovered only. Do some forget it and fall… does The man serve God and does God help the man if he wants it…. How much did I see to come with their certainty to be "better than the other", heard coins, "before me of it all was hopeless, but me, God's messenger, I am going all to make progress". Old mediums hung to the official dogma, source of so many slowness and mistakes (but who doesn't make to some?), Young uncultivated beginners himself seer already consulting of the big of this world and already in the worse of the mistakes, of all it and of good sadder things again, can one say that the communion with the invisible suffers. His/her/its bad press comes of his/her/its conditioned believers that didn't listen to the first of all duties that is to browse the path after being freed itself/themselves of the past, of the certainties, of everything that is not as the child who has just been born. 
 
The alliance cannot propose a truth because it doesn't exist. "The truth is multiple as the faces of God" told us a mind in one our texts. Why it? Because we cannot receive when we interpret the message instead of reading as he/it is. If we want to adapt the eternal, he/it becomes as us: mortal, perishable, ephemeral, having lost the sense of the truth. The truth is then a truth, and again it becomes matter to the writing of a new restraining dogma. Don't make as some, remain eternal. 
We are not the most accessible in the alliance and our manner to proceed is certainly sometimes included like elitist, but him in is not anything. We think that no result can get itself without work on oneself, to help the other, and that with this engagement, we get in condition to serve God without using, to participate in our world by and with the other world, without looking for the illusion of an ephemeral glory that doesn't serve to anything of it. 
As you read it in this text, nothing is easy because more we approach the death, by a father, a brother, a grandmother, a friend, more our own death asks us the question of our own existence. Then, what I name with the smile the "basic", come back in us like an echo of the humanity to his/her/its children: Who is me, that am that that I make there, life serves to what, the death etc.. These numerous questions won't find all one answer in you but it is by them than you you libèrerez of the useless and will be able to complete your gait of the teachings received of the invisible, without taking the risk to make bad meetings of the other quoted, then. To this instant the path does begin only. 

 


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents