Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site traitant de spiritualité librement.

Site traitant de spiritualité librement.

Opinions et textes sur certains aspects de la spiritualité. Comme toute oeuvre de l'esprit, ce blog est un avis qui n'engage que celui qui le publie.


Les livres de P.J.Oune

Publié par Spirituel sur 11 Janvier 2008, 06:16am

Catégories : #Esprit

mort.jpg

Pour vous procurer les ouvrages de l'Alliance spirite, il faut vous connecter sur le site http://www.alliancespirite.org

Le lion et la girafe.
 (petite fable dictée lors d'un moment de communication très fraternelle).
Au fil du temps, le lion s'ennuyait à montrer dans la jungle qu'il était le plus fort et le plus puissant. Mille fois il s'était imposé dans des combats contre toutes sortes d'animaux et aujourd'hui, il régnait en maître absolu sans que plus personne n'ose le défier. De roi il devint despote, et de père, il devint voisin. Il ne se trouvait bien en aucune de ses fonctions et concrètement, il ne l'était plus.
Un jour qu'il devait se trouver comme d'habitude, c'estàdire d'une humeur redoutable, il croisa le chemin d'une girafe qui ne le salua pas assez humblement à son goût. Il regarda l'effrontée qui se pressait en chemin et lui dit : "Je suis ton maître et ton souverain, de mes crocs je pourrais changer ton corps en un tas de viande où les corbeaux et vautours viendraient joyeusement se régaler. Je n'ai pas l'envie de discuter et je te prie de me faire révérence comme mon rang te le désigne."
La girafe, peu impressionnée malgré sa parfaite connaissance de la situation et les véritables capacités du lion de la détruire, lui répondit dans un calme olympien : "Pardonnemoi grand Roi, mais voistu, la nature m'a dotée d'une morphologie qui me fait voir des choses que tu ne peux observer et, du haut de mon très long cou, je vois au loin de terribles chasseurs arriver. Je regardais combien de temps il me restait avant qu'ils ne soient là."
Le Lion changea de couleur et de ton : "Et combien de temps voistu encore pour leur venue ?"
" Quelques minutes tout au plus, grand roi de la savane, pas davantage ! "
Le lion ne demanda pas son reste et disparut dans la forêt, sans même prévenir femmes et enfants du danger.
De chasseur il n'y en avait aucun et la girafe, passant devant madame Lion, lui dit : "Je suis si désolée que votre époux soit si peu roi, madame Lion, que je viens vous porter mes plus sincères condoléances."
Madame Lion répondit : "La nature nous a donné à toutes deux de terribles handicaps:  le vôtre est de n'avoir point de dents puissantes, le mien est d'avoir une race dont les hommes ne sont que de mauvais amants, mauvais pères;  le tout fardé d'égoïsme et de bêtise."
" Vu d'en haut, répondit la girafe, il est bien plus facile de se battre contre la bêtise, mais j'avoue que le pouvoir est souvent au ras du sol, quelle que soit la race. L'oiseau n'a pas d'ennemis dans le ciel. S'il se pose, il est en première ligne et ne peut se défendre. Comment en est-on arrivés là ?"
"C'est une vieille légende que l'on se transmet de mère lionne en mère lionne depuis la nuit des temps. Je vais vous la conter. Tout commença quand les oiseaux trouvèrent de l'eau au milieu des terres et quittèrent le lit de leur mère pour y procréer à leur tour. L'un d'entre eux, natif du haut des plateaux, ne parvint pas à se faire à ces bords de rivières, certes riches en nourriture pour les petits, mais si pauvres en rêves de grandeur;  (de ceux que l'on connaît en s'envolant du haut de la montagne pour y tourner autour pendant des heures, à la recherche d' on ne sait quel mystère).
Cet oiseau décida donc de quitter sa famille et la mère de ses enfants pour arriver à retrouver l'ivresse des hauts sommets. Au matin, il reprit son vol, sans un au revoir, afin de connaître de nouveau le bonheur de dominer.
Arrivé en haut de la montagne, le créateur de toute chose fit entendre sa voix: "Croistu, terrible sot, que désormais tu pourras de nouveau ressentir ce que tu ressentais jadis, alors qu'en bas, dans la vallée, tu as laissé les autres à leur triste sort et que des enfants attendent que tu rentres pour survivre? Croistu que je puisse te pardonner cet égoïsme meurtrier ? Et bien je ne le pardonnerai pas, et je punis les mâles de toutes les espèces par delà les temps, afin que toute leur vie ils réapprennent le don de soi aux autres, afin de mériter ce qu'aucune femelle de ma création ne se permettrait. Vous serez vus au grand jour et je montrerai au monde que votre soif du moi primitif n'est pas la beauté, la justice et l'amour. Je montrerai que de s'aimer plutôt que d'aimer vous fait laids physiquement, et immatures intellectuellement. Et des deux camps, c'est le tien, celui des mâles, qui travaillera le plus pour gagner de nouveau les hauteurs"
"Cette histoire est-elle donc vraie, madame Lion ?", s'exclama la girafe incroyablement surprise.
"Pas du tout, répondit la lionne, mais comme mon époux est stupide, je vous démontre qu'il y a toujours quelqu'un de plus malin que vous sur la terre pour vous faire croire je ne sais quelle sornette. Il est donc utile de croire avec son cœur et non avec son esprit. Du cœur vient le véritable esprit. L'esprit seul n'est rien, il faut le dépasser pour voir la vraie lumière. Un raisonnement n'est rien. Seul l'esprit voit derrière le voile de l'esprit. Et cet esprit est l'ouverture vers le monde des vérités. Bonne journée,  madame Girafe."
La girafe s'en alla bien étonnée de ne pas avoir détenu la vérité. Pour une fois que prendre de la hauteur lui permettait de briller. Elle décida de travailler désormais son humilité et non sa verve intellectuelle. Elle fut la première girafe à entrer à l'université... accrochée au mur de la salle des professeurs, suite à une chasse qu'elle n'avait pas vu venir.

On nous dit froids, tristes et du côté de l'interdit, des choses de l'occulte, du mystère et de ce qui n'est pas dans la lumière. Cette petite histoire est pour nous montrer sous un jour véritable. Celui des forces unies en un tout, sans qu'elles signifient pour tous obscurantisme et tristesse de l'esprit. Comment un esprit sérieux peutil vouloir l'obscurité ou la frivolité stupide? L'esprit sérieux qui se manifeste ne cherche que le partage et enseigne pour aimer encore et toujours plus.

pjoune, P.J.OUNE, pjoune,pjoune,pjoune,P.J.OUNE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents