Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site traitant de spiritualité librement.

Site traitant de spiritualité librement.

Opinions et textes sur certains aspects de la spiritualité. Comme toute oeuvre de l'esprit, ce blog est un avis qui n'engage que celui qui le publie.


NDE, EMI, expérience de mort imminente

Publié par NDE sur 23 Septembre 2007, 13:30pm

Catégories : #Esprit

La vie après la mort est-elle une réalité ?
Depuis la nuit des temps les civilisations de tous les continents le pensent et si la réincarnation n'est pas dans la doctrine de l'église chrétienne, une nouvelle vie dans un autre monde spirituel est malgré tout à l'ordre du jour. Tout cela je l'aborderai dans un autre article et je vais aujourd'hui vous parler de ceux qui ne sont pas « complètement » morts et ont passé la barrière de la vie pour en revenir nous raconter leur étrange expérience.

On appelle communément cette véritable aventure humaine : NDE (de l'anglais : Near Death Experiences) ou EMI en Français (Expériences de Mort Imminente).

On pense que 20% des gens ayant frôlé la mort ont connu cette expérience particulière, soit une personne sur 30.
Aux USA on estime que 15 millions de personnes ont connu une EMI. Impressionnant n'est-ce pas ?
L'histoire de l'humanité aussi nous en parle de ces fameuses EMI et Platon n'est pas le dernier à y faire référence. Il publia même en son temps des témoignages troublants.

L'étude approfondie des EMI commença par un travail très studieux d'Albert Heim et William Barret : l'observation par l'analyse hospitalière des évènements survenus aux victimes de chutes d'alpinisme. Celles-ci firent ressortir les conclusions suivantes : la clarté de l'esprit permettait une revue de vie très précise en ces circonstances.
Le phénomène se popularisa véritablement quand Raymond Moody écrivit "Life after life", un best seller relatant essentiellement des expériences survenues lors de mort imminente.
Paradoxalement, on sait également aujourd'hui qu'il n'est pas nécessaire d'être en danger de mort pour connaître une EMI. Ce fut sans doute le deuxième volet de l'étude des NDE et ce chapitre comme le précédent provoqua également la publication d'une quantité assez impressionnante d'ouvrages racontant presque tous la même chose.
Car les témoignages ne manquent pas et ceux qui jadis n'osaient parler, aujourd'hui ne s'en privent pas !

Mais au fait, si l'on devait synthétiser une EMI, si nous cherchions les grandes lignes de force, là où la majorité de ces témoignages se rejoignent, (bien que chaque expérience soit par définition unique), que pourrions-nous dire ?
Grosso modo, il y aurait 5 stades de développement pendant l'EMI :

- au premier stade, vient une sensation d'apesanteur, de calme et presque de bien-être ; certains se sentent comme "flottant" dans l'espace,

- au deuxième stade, la personne qui vit l'EMI sent qu'elle quitte sont corps, la plupart du temps dans le calme,

- au troisième stade, vient le temps de l'aspiration dans le vide. Une sensation de vitesse vient s'ajouter au sentiment de bien-être. Certains racontent avoir été "accompagnés" par une présence inconnue pendant ce voyage,

- au quatrième stade, une lumière blanche et dorée apparaît, très brillante et impossible à décrire véritablement. Très douce et puissante, elle ferait sentir au voyageur involontaire un amour inconditionnel,

- au dernier stade certains racontent être revenus dans leur corps rapidement, et donc s'être arrêté là quand d'autres, la majorité des cas, disent avoir pénétré dans la lumière. Il s'agit alors d'un retour dans la matrice créative. La lumière devient l'acteur de cette fusion et ceux qui reviennent disent que s'ils ont changé à leur retour, si leur vision de la vie et de la mort est désormais différente, c'est que « la lumière les a changés ».
A cet instant, les récits divergent. Si certains ont accès à de formidables paysages, d'autres rencontrent des entités spirituelles. Les témoignages nous disent que ces entités spirituelles sont là pour rassurer, pour réparer des blessures spirituelles passées, pour montrer ce qui est possible et ce qui ne l'est pas.
D'autres témoignages citent des expériences de retour sur le passé, d'autres de défilement complet de toute leur existence. Certains voient aussi leurs actes, bons ou mauvais, et en tirent les conclusions qui s'imposent. Certains racontent encore avoir vu des évènements de leur vie future. Bref, les scénarios du stade 5 sont multiples.
Quelques points sont néanmoins omniprésents : l'amour universel et puissant, la connaissance au-delà de la connaissance.
L'expérience d'EMI se termine par une sorte de frontière où celui qui la perçoit sait qu'au-delà, il ne pourra plus revenir en arrière. Parfois le voyageur a le choix de continuer définitivement l'ascension, parfois non.
Si peu désirent rentrer, quoi qu'il en soit, ils sentent que c'est la meilleure chose, la plus juste pour le moment.

Le plus dur reste à venir : ceux qui ont vécu cette expérience sont profondément transformés. Comme le médium pénètre un autre monde, celui qui vit une NDE ne sera plus jamais le même. Les comportements matérialistes disparaissent chez presque tous, les valeurs illusoires de nos sociétés sont remises en question. La recherche de réussite sociale devient enfantillage, les personnes attachées à l'église se détachent des croyances et des dogmes de cette dernière pour embrasser une spiritualité moins étriquée.
Comme dans les écrits de l'Alliance, ceux qui ont vécu des NDE transcendent le particularisme religieux.

Il est à noter, dans cette expérience qui parait tentante, que tout ne se passe pas bien pour tout le monde. Certaines personnes vivent plutôt une expérience traumatisante et n'ont donc pas forcement envie d'en parler aux autres. Ceux qui parlent, nous disent qu'ils ont vécu la terreur et l'angoisse, parfois accompagnées de personnages agressifs et sarcastiques. D'autres racontent malgré tout s'en être sortis en ayant surmonté leur peur, et qu'ensuite, ils ont pu avoir une EMI positive − « La peur tue l'esprit » −.
Certains scientifiques pensent que c'est une trop grande peur de la mort qui provoque les EMI négatives. Se sentant quitter son corps, le patient essaie par tous les moyens de garder le contrôle, ayant peur de tomber dans le vide.
Vous trouverez en librairie une quantité impressionnante de témoignages divers et variés, certains n'ayant pas toujours compris le sens de leur voyage particulier.
Je vous conseille de vous dire que cette étude des NDE doit nous faire réfléchir profondément sur le sens de notre vie.
Ceux qui reviennent ont parfois beaucoup de mal à s'adapter de nouveau à leur ancienne vie, qu'ils perçoivent parfois bien microscopique. Revenus, ils se trouvent différents, et d'ailleurs les scientifiques constatent souvent une amélioration de la concentration, de la mémoire et même de la résistance physique chez les patients.
Certains développent des dons de guérison, des possibilités de prédiction. Tout est différent pour ceux qui rentrent de cette rencontre avec l'amour universel. Car c'est l'amour qui change le monde selon moi.
A travers tous les textes que j'ai lu pour écrire ce petit article, je pense véritablement que c'est cela le monde véritable : l'amour universel.
Soudain, je me dis aussi que nous ne connaissons pas grand chose sur ce que nous sommes vraiment. Parfois nous nous voyons bien plus petits que nous le sommes.
C'est follement intéressant de chercher pour écrire plutôt que d'avoir avalé la pilule d'une doctrine quelle qu'elle soit me demandant non de me poser des questions, mais d'accepter des réponses toutes faites.

Source: http://www.alliancespirite.org


Translate by software...sorry!


Life after the death is she/it a reality? 
Since the night of the times the civilizations of all continents think it and if the reincarnation is not in the doctrine of the Christian church, a new life in another spiritual world is in spite of all on the agenda. All it I will land it in another article and I go today to speak to you those that are not "completely" dead and passed the gate of life to come back to tell us their strange experience of it. 
 
One calls this real human adventure commonly: NDE (of English: Near Death Experiences) or EMI in French (Experiences of Imminent Death). 
 
One thinks that 20% of people having touched lightly the death knew this particular experience, either a person out of 30. 
To USA one estimates that 15 millions of people knew an EMI. Not impressing this is not? 
The history of the humanity also speaks of it to us of this famous EMI and Plato is not the last to make reference there. He/it even published in his/her/its time of the disturbing testimonies. 
 
The survey deepened of the EMI started with a very studious work of Albert Heim and William Barret: the observation by the hospitable analysis of the évènements occurred to the victims of mountaineering falls. These had the following findings taken out again: the clarity of the mind permitted a very precise life magazine in these circumstances. 
The phenomenon popularized itself truly when Raymond Moody wrote "Life after life", a best to saddle essentially relating some experiences occurred at the time of imminent death. 
Paradoxically, one also knows today that it is not necessary to be in danger of death to know an EMI. It was probably the second shutter of the survey of the NDE and this chapter as the precedent also provoked the publication of a quantity impressive enough of works nearly telling all same thing. 
Because the testimonies don't miss and those that dared previously to speak, don't deprive themselves today of it! 
 
But to the fact, if one had to synthesize an EMI, if we looked by force for the big lines, where the majority of these testimonies joins themselves, (although every experience is by unique definition), that we could say? 
Grosso modo, there would be 5 stages of development during the EMI: 
 
- to the first stage, comes a sensation of zero gravity, of calmness and nearly of well-being; some feel as floating in the space, 
 
- to the second stage, the person who lives the EMI feels that she leaves are bodies, most of the time in calmness, 
 
- to the third stage, comes the time of the aspiration in the emptiness. A sensation of speed comes to be added to the feeling of well-being. Some tell "have been accompanied" by an unknown presence during this journey, 
 
- to the fourth stage, a white and golden light appears, very brilliant and impossible to describe truly. Very soft and powerful, she/it would make the involuntary traveler feel an unconditional love, 
 
- to the last stage some tell to have come back quickly in their body, and therefore to have stopped there when others, the majority of the cases, tell to have penetrated in light. It is then about a return in the creative matrix. Light becomes the actor of this fusion and those that come back say that if they changed upon their return, if their vision of life and the death is henceforth different, it is that light changed them." 
To this instant, the narrations diverge. So certain have access to great landscapes, others meet spiritual entities. The testimonies tell us that these spiritual entities are there to reassure, to repair the passed spiritual injuries, to show what is possible and what is not. 
Other testimonies mention some experiences back on the past, of others of complete scrolling of all their existence. Some also see their acts, good or bad, and pull the findings that impose themselves of it. Some tell to have seen évènements of their future life again. In short, the scripts of the stage 5 are multiple. 
Some points are nevertheless omnipresent: the universal and powerful love, the knowledge beyond the knowledge. 
The experience of EMI ends by a sort of border where the one that discerns it knows that beyond, it won't be able to come back behind. Sometimes the traveler has the choice to continue the ascension definitely, sometimes no. 
Want so little to go back, however that may be, they feel that it is the best thing, the just at present. 
 
The hardest remains to come: those that lived this experience are transformed deeply. As the medium penetrates another world, the one that lives a NDE won't be more ever the same. The materialistic behaviors disappear at nearly all, the values illusory of our societies are thrown into question. The social success research becomes childishness, people attached to the church detach themselves of the beliefs and the dogmas of this last to kiss a less insular spirituality. 
As in the writings of the alliance, those that lived some NDE transcend the religious particularism. 
 
He/it is to note, in this experience that decorated tempting, that all doesn't happen well for everybody. Some people live rather a traumatic experience and don't have forcing therefore envies to speak noch to the other. Those that speak, tell us that they lived terror and the anguish, sometimes accompanied by aggressive and sarcastic characters. Others tell in spite of all himself in to have left as having surmounted their fear, and that then, they could have a positive EMI - "The fear kills the mind" -. 
Some scientists think that it is a too big fear of the death that provokes the negative EMI. Feeling to leave his/her/its body, the patient tries by all means to keep the control, being afraid to fall in the emptiness. 
You will find in bookstore a quantity impressive of various and varied testimonies, some not having always understood the sense of their particular journey. 
I counsel you to tell you that this survey of the NDE must make think us deeply on the sense of our life. 
Those that come back sometimes have difficulty adapting again to their former life, that they sometimes discern very microscopic. Come back, they are different, and besides the scientists often note an improvement of the concentration, of the memory and even of the physical resistance among the patients. 
Some develop grants of recovery, of the prediction possibilities. All is different for those that bring this meeting with the universal love in. Because it is the love that changes the world according to me. 
To shortcoming all texts that I read to write this small article, I think truly that it is it the real world: the universal love. 
Sudden, I also tell to myself that we don't much know on what we add indeed. Sometimes we see ourselves a lot smaller than we are it. 
It is madly interesting to look for to write rather than to have swallowed the pill of a doctrine whatever she/it is asking me no to ask me the questions, but to accept the already made answers.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents