Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site traitant de spiritualité librement.

Site traitant de spiritualité librement.

Opinions et textes sur certains aspects de la spiritualité. Comme toute oeuvre de l'esprit, ce blog est un avis qui n'engage que celui qui le publie.


L’homme n’est pas le fils de Dieu quand il se prend pour Dieu

Publié par C2L sur 14 Mai 2007, 06:04am

Catégories : #Esprit

Question à l'Esprit :  Notre monde est rempli de guerres et de chamailleries aux raisons qui sont parfois bien stupides par rapports aux conséquences qu'elles entraînent. A un tout autre niveau nous sommes nous aussi confrontés à nos "petites guerres" quand nous discutons avec une autre personne et que nous voulons nous faire comprendre ou ne sommes pas d'accord avec l'autre.  C'est bien la différence des êtres, des esprits, des pensées, qui provoquent ces chocs et affrontements. C'est en limitant ces dissensions et en acceptant l'autre, que l'Homme pourra peut-être enfin espérer progresser. Mais la grande question est: comment réussir à construire ensemble dans la différence ? A la vue des maux de notre monde et de l'évolution de l'homme, cela paraît très utopique et illusoire d'y arriver.   


-L'Esprit dit : " L’homme n’est pas le fils de Dieu quand il se prend pour Dieu.  L’homme n’est pas le fils de Dieu quand il prétend parler en son nom et qu’il ne se limite pas à sa fonction de création qui est déjà une entreprise difficile qu’il ne sait mener qu’en se dépossédant de tout pour s’en remettre aux forces de l’invisible. Le frère qui croit en ce qui ne se perçoit pas par déduction mais par un acte de foi, le frère qui n’est pas surpris de savoir que d’autres puissent lire en lui et lui  transmettent la parole, le frère qui ouvre avec sincérité son cœur, lui seul peut construire dans la paix sans se sentir en état de viol de ne plus être l’unité qu’il imaginait, mais seulement infime partie d’un multiple recherchant son unité véritable.
L’homme manque d’humilité. Quand nous entendons parler d’humanisme nous aimerions que ceux qui prononcent ces mots y ajoutent tolérance et fraternité, tempérance et compassion ; car il est une chose de nous laisser la parole ou de laisser certains d’entre nous utiliser le canal des médiums, si ceux qui transmettent la parole ne s’appliquent pas ce qu’ils reçoivent et croient parler au nom de Dieu... Il est alors certain que leur condition première qui n’est pas transcendée, mènera leurs frères à la guerre parce qu’ils proposeront un dogme plutôt qu’un chemin de partage. Pour que la guerre ne surgisse nulle part il faudrait que l’homme se rappelle qu’il est une partie d’un tout, que les autres, tous les autres, sont ses frères, et que le parcours est à faire en se tenant la main et non en essayant de se contrôler les uns les autres. L’ homme se veut dominateur et se voit important. Quand il tue, il n’est plus rien et l’animal lui est supérieur aux yeux de notre monde de la vraie lumière.  Mais l’homme a trop de chemin à faire s’il ne comprend pas des notions aussi simplistes et votre espoir de voir l’humanité devenir sage est un espoir qui ne sera réalisé que dans les autres formes que prendra l’esprit dans les millénaires à venir. Pour le moment il est plus nécessaire de réunir ce qui est épars et de former communauté humaine utile aux autres, sans essayer de faire naître immédiatement une paix universelle dans ce monde car, chacun avançant par ses propres moyens et ayant des vies passées qui ne viennent pas toutes de l’esprit avec la même vitesse d’évolution, vous ne parviendrez à faire la paix totale avant de nombreux siècles. Il est plus urgent de réunir une communauté universelle dans sa foi et ses espoirs, qui, loin de renoncer, n’en oublie pas moins le réalisme qui permet d’accomplir le miracle des grands préparatifs que l’humanité doit mettre en chantier afin d’assurer la survie de l’esprit, quelque soit le lieu et la forme que cette humanité devra prendre dans les millénaires à venir. L’évolution se fera, mais pas dans les images qui sont en l’esprit de celui qui pose la question en cet instant. Pour cette utopie pacifique de souhaiter l’intelligence maintenant à celui qui vient à vous et qui malheureusement ne la possède pas encore dans l’esprit de conciliation qui est le vôtre, ne soyez pas désespérés, dites-vous que celui qui vous offense aujourd’hui vous demandera pardon demain et que vous lui pardonnerez parce que vous aussi vous aurez avancé en la lumière divine. Chaque chose en son temps et point de solution autre que le travail dans un but louable, qui est d’abord liberté, dans la persévérance en notre Dieu qui voit ses enfants parfois fatigués, aller chercher en eux toute la foi qu’il ont en l’espérance et en lui. Alors il voit que certains sont des hommes. " - P.J.Oune extrait de "Entretien avec l'Esprit"

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents