Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site traitant de spiritualité librement.

Site traitant de spiritualité librement.

Opinions et textes sur certains aspects de la spiritualité. Comme toute oeuvre de l'esprit, ce blog est un avis qui n'engage que celui qui le publie.


Les Rose-Croix

Publié par rc sur 1 Décembre 2006, 11:34am

Catégories : #Esprit

Image Hosted by ImageShack.us
Le mouvement rose-croix est né au XVII ème siècle de l’imagination d’étudiants allemands désireux de voir une réforme morale s’accomplir dans leur pays. Le succès de leur mystification dépassa leurs plus folles espérances et provoqua la naissance de l’un des plus importants mouvements ésotériques contemporains.

A la fin des années 1610, une rumeur se propage dans l’empire romain germanique :
L’heure des rose-croix est venue et avec elle la grande réforme spirituelle tant Mais que ne dit-on déjà de l’Alliance spirite et de nos textes parce que nous parlons simplement d’une mattendue.
Quelques années plus tôt, trois livres écrits par des anonymes s’étaient diffusés.
Ce fut d’abord la « Fama fraternitatis » en 1614, la « confessio fraternitais » en 1615 et enfin les « Noces chimiques » de Christian Rose-croix en 1616.

Tout est mythologie chez les Rose-croix et la légende qui est racontée sur leur fondateur est un support plutôt qu’une suite de faits. En réalité c’est sans doute Johann Valentin Andrea qui est à l’origine de la mystification rosicrucienne. Il su donner vie à un mythe qui dépassa toutes ses espérances. Le succès fut tel que pendant des années, personne ne remis en cause l’existence des Rose-croix ; une quantité impressionnante de publications parla de la fraternité et développèrent ses thèses. Andrea lui, refusa toute sa vie de dire qu’il était l’auteur des « Noces chimiques » par peur de perdre son travail ; il ne l’avouera que sur son lit de mort.

On sait aujourd’hui qu’au début, il n’existait rien de ce qu’allait devenir les Rose-croix ; seulement quelques croyants désireux de bousculer l’échiquier et une communication bien orchestrée avec, par exemple, le collage de petites affiches dans les grandes villes, parlant de ce mystérieux nouvel ordre Rosicrucien.
Les deux premiers écrits Rosicruciens, paru avant les « Noces Chimiques », étaient l’œuvre d’un groupe d’amis luthériens dans lequel Andrea était déjà actif. Tous ces gens partageaient les espoirs d’une réformation universelle de la foi, un espoir de régénération.

Au début des années 1620, leur supercherie échappe à tout contrôle; le mythe Rose-croix est en marche.

Le mythe Rose-croix mélange l’alchimie, l’Hermétisme, l’Egypte ancienne, la gnose médiévale.. Entre autres choses. Il est riche de réflexions et en permanence en état d’hérésie face à l’église de Rome qui était alors bien plus puissante et dangereuse  qu’aujourd’hui.

Comme le mythe Chrétien, le mythe Rose-croix existe désormais et nous allons voir qu’il va évoluer et s’étendre partout dans le monde.

En fait le succès des textes Rose-croix cristallise les attentes des populations de l’époque, inquiètes de l’avenir. Tout le monde prend part à la vague Rose-Croix. On discute les idées des trois livres avec ferveur et parfois de manière très constructive.

Les « Noces chimiques » de Christian Rose-croix, bien différent des deux premiers livres, se présente comme un récit allégorique dans lequel Christian est invité par un ange à un mariage royal. Portant quatre roses, il arrive au château qui est en haut d’une montagne. Après quelques épreuves, il est admis en compagnie de quelques autres invités à la préparation des noces alchimiques. Devant lui, trois couples de rois et  de reines sont décapités par un bourreau qui ensuite subit le même châtiment. Son sang est recueilli pour donner vie à un phénix qui aussitôt, réduit en cendres, est transformé en une pâte. Celle-ci est placée à l’intérieur de deux moules et donne naissance à un couple princier qui est vivifié par l’esprit des souverains décapités. Au 7ème jour de l’aventure le nouveau couple princier s’unit à tout jamais. Une toison d’or est alors offerte à Christian et à ses compagnons et tous sont faits chevaliers de la pierre d’or, allusion à la pierre philosophale et symbole du christ

En fait Andrea a donné une filiation chrétienne à des rites paganistes. Il fonde ainsi la doctrine Rose-croix et nous dit possible la régénération du monde, comme Jésus, qu’il nous montre comme le stade ultime du grand œuvre alchimique. La philosophie Rose-croix propose de s’améliorer au sein de sa propre chrétienté pour pouvoir transformer le monde. Dans le monde tourmenté de l’époque, la sagesse Rose-croix tente d’œuvrer avec mesure à l’amélioration du monde même si depuis, et de nos jours surtout, nous voyons quelques sectes très dangereuses, utiliser le nom de Rose-croix à des fins bien éloignées de l’idée d’Andrea… Comme le monde est parfois injuste avec des idées qui, au départ, cherchaient un mieux être pour l’humanité !

Les Rose-croix étaient manifestement luthériens et certains les ont donnés comme anti-papistes ; c’est certainement vrai mais la papauté de l’époque n’est pas très éloignée de celle d’aujourd’hui et nous pouvons comprendre qu’en quête de pureté, il fallait bien que les choses se disent. On reprocha aussi aux Rose-croix de faire une œuvre de sorcellerie ; c’est possible…Mais en fait on leur reprocha beaucoup de méfaits sans voir que leur œuvre permettait aussi de penser et de travailler à l'alchimie de l'âme. Hors, c’est ce qui se fige qui meurt, non ce qui évolue.

Bien entendu, il y eu et il y a chez les Rose-croix une quantité impressionnante de dérives et de titres pompeux qui ne sont que le reflet des imperfections humaines. Comme dans tout mouvement, la sagesse ne fut pas, et n'est pas encore aujourd'hui, toujours présente..Loin de là. Le site prevensecte nous alerte d'ailleurs sur quelques sectes se référant au nom Rose-croix pour se donner une image de respectabilité afin, sous couvert d'aider à la quête des mystères qui intéresse nombre d'entre nous, de faire adhérer un nombre important de membres afin d'utiliser leur patrimoine à autre chose qu'à aider les pauvres....

Le but en tous les cas, au départ, était de faire un peu bouger les choses et de permettre une élévation de l’humanité alors que les dogmes en place méprisaient l’œuvre des esprits et préféraient s’enfermer dans des donjons d’or et de parades.

Aujourd'hui, le mouvement Rose-croix s’est adapté à l’air du temps et se rapproche  plus du New age que du luthéranisme de l’époque. Il s’est ouvert aussi aux influences orientales, parle de réincarnation, demande une grande tolérance religieuse et professe l’accès au divin par la pratique de la méditation et la prière (influence martiniste). Cet éclectisme est sans doute ce que recherchait Andrea en son temps, désireux de voir une peu les choses bouger.

Un détail intéressant est d’étudier à quel point pourtant, le manque d’humilité des hommes leur fait parfois commettre de grandes stupidités : Quand vous aurez un peu de temps, étudiez la vanité des fondateurs de la « Fraternité de la Rose-croix d’or » vers 1710.. Titres pompeux et intérêts financiers étaient au rendez-vous et auraient pu salir à jamais le nom de Rose-Croix. Heureusement, comme dans tout mouvement spirituel intéressant : Le phénix renaît de ses cendres…

Espérons que les générations futures en feront un oiseau de beauté et de sagesse, comme il devrait en être de même de tous les mouvements spirituels se voulant sincères dans leur foi. Dans l'Alliance, nous devons aussi savoir lire le passé afin d'éviter certains pièges et méditer sur les meilleurs moyens de les éviter...

source: alliancespirite.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents