Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site traitant de spiritualité librement.

Site traitant de spiritualité librement.

Opinions et textes sur certains aspects de la spiritualité. Comme toute oeuvre de l'esprit, ce blog est un avis qui n'engage que celui qui le publie.


Aperçu de la Franc-maçonnerie

Publié par franc-maçonnerie sur 23 Octobre 2006, 07:40am

Catégories : #Esprit

Depuis bientôt 300 ans cette confrérie élitiste, plus discrète que véritablement secrète, fait parler d’elle.

La franc-maçonnerie d’aujourd’hui, dite « spéculative » se veut l’héritière de la franc-maçonnerie dite « opérative » et qui serait son ancêtre.

La franc-maçonnerie opérative est celle des constructeurs de cathédrales, celle des compagnons ; la franc-maçonnerie spéculative est celle en vigueur depuis la rédaction des constitutions d’Anderson en 1723 et qui régissent sa manière de penser aujourd’hui encore.

La franc-maçonnerie inquiète à tord. Si, par soucis de sa propre histoire elle est prompte à se construire une légende, elle est bien plus tolérante que les religions qui elles, ont un dogme figé que ne connaît pas la « FM ». En effet, se croisent en loge des frères de toutes les confessions et ni la religion, ni la politique ne sont les préoccupations principales de la « FM ».

Mais expliquons un peu les choses afin de mieux vous en faire comprendre le fond.

D’abord le grand paradoxe de la FM est qu’elle est une société fondamentalement chrétienne et si tout le monde ne prête pas serment sur la bible lors de l’initiation, dans les hauts grades, il n’en est pas ainsi. Alors que l’église de Rome a toujours détesté cette société initiatique particulière et que cette même église à travers ses papes a toujours lancé des attaques allant jusqu’à interdire les cimetières à ceux qui étaient reconnus maçons, la FM est pourtant imprégnée fortement de christianisme.

Les frères maçons se réunissent en loges. Ils sont de toutes origines sociales et en cela, la FM permet que des gens qui ne se seraient jamais rencontrés puissent le faire.

Pour le FM, « Tout est symbole » et c’est par le symbole que l’esprit de l’homme travaille à son amélioration.

La FM a initié les plus grands de ce monde et Mozart, Kipling ou Goethe furent des grands maçons dans la vie profane comme à l’intérieur des temples.

La FM que nous connaissons aujourd’hui est née en Angleterre. Dans un contexte politique mouvementé ou les différentes religions se déchiraient, des hommes épris de tolérance fondent des espaces de libre parole ouverts à toutes les confessions.

L’acte fondateur de la franc-maçonnerie date de 1717, lorsque 4 loges Anglaises décident de fonder la Grande loge d’Angleterre.

Quelques années plus tard, l’ordre se dote d’une constitution, encore valable aujourd’hui et qui porte les valeurs de la franc-maçonnerie : Les constitutions d’Anderson.

Comme toute société initiatique, la Franc maçonnerie a sa légende, son récit fondateur, ses symboles. C’est la légende d’Hiram qui fait ici office de légende officielle.

Hiram, architecte du temple de Salomon à Jérusalem, temple destiné à recevoir les tables de la loi, est tué par des ouvriers de son chantier pour des raisons qui nous interpellent tant notre quotidien nous montre combien l’homme est semblable à ces tueurs.

En fait, sur le chantier, les ouvriers sont divisés en trois groupes suivant leurs compétences :

Apprentis, compagnons et maîtres. Hiram passait chaque jour sur son chantier pour voir l’avancée des travaux. Un jour il fut agressé par des compagnons qui voulaient obtenir avant de les mériter, les secrets de la maîtrise. Hiram refusa de leur donner les mots secrets qui permettaient aux maîtres de se reconnaître et fut tué par les trois compagnons indignes. Depuis lors, le temple demeure inachevé et les maçons œuvrent à la recherche de la parole perdue par l’amélioration de leurs qualités morales.

Les fondateurs de la FM, soucieux de construire un ordre remontant le plus loin possible dans le temps, firent remonter leur origine à l’Egypte. Ils ont alors élaboré un parcours initiatique menant d’apprenti à celui de maître, proposant les outils d’une amélioration de soi.

C’est avant tout par les symboles que la maçonnerie envisage l’élévation de la pensée humaine. Elle puise dans toute l’histoire de l’humanité les outils qu’elle pense utile à ceux qui cherchent et qu’elle voit comme : « cherchants, souffrants et persévérants »… ce qui, avouons le, est notre véritable condition d’homme.

La franc-maçonnerie offre de nombreux visages. Entre les frères qui travaillent à l’amélioration de la société afin de permettre que naisse une loi autorisant pour les femmes l’avortement, jusqu’aux loges Egyptienne essayant de travailler comme le faisaient les lointains frères d’Osiris, tous les visages sont présents au sein des loges. Il ne peut donc y avoir un seul visage donné à cet ordre mais plutôt des valeurs communes aux 100000 maçons de France…

Les valeurs fondamentales sont la fraternité, l’amour, la croyance en un « grand architecte de l’univers » et quelques autres beautés de l’esprit.

La franc-maçonnerie consiste à être bon, sincère, modeste et si elle condamne d’athéisme dans les constitutions d’Anderson, elle prône par contre l’égalité religieuse.

Pour la FM, le frère « ne sera jamais un athée stupide ni un libertin irréligieux ».

On apprécie ou pas mais c’est ainsi que les choses sont écrites.

La franc-maçonnerie fut persécutée par tous les régimes fascistes du monde et elle porta toujours des valeurs nobles même si certains de ses membres furent indignes d’elle.

En toute franchise, l’indignité n’est pas liée à un ordre tel que la franc-maçonnerie et l’histoire nous présenta un pape conciliant avec Hitler et ainsi, nous montre que ce n’est pas l’institution qui est forcement mauvaise, mais plutôt les hommes qui sont peu dignes de leur appartenance divine…

L’église de Rome voit la franc-maçonnerie comme une sorte de « super religion » qui permettrait, en les réunissant toutes (les religions), de se positionner au dessus de la notion même de vérité révélée. Pourtant, la grande majorité des maçons sont chrétiens … mais il est vrai que beaucoup moins sont des catholiques.

En fait la FM veut défendre les valeurs les plus belles en l’homme et Dieu n’est pas la seule préoccupation de l’ordre puisque jadis, certains maçons criaient en plaisantant « A bas la calotte ! » lorsqu’ils croisaient des maçons chrétiens. En aucun cas la FM n’a qu’un seul visage. C’est sans doute sa grande force de croire en l’homme d’abord.

On y croise toutes sortes de quêtes en ses murs : des Martinistes, des templiers… et même des prêtres…

Le Grand Orient est la branche laïque de la FM. Au grade d’apprenti, on y prête serment sur la déclaration des droits de l’homme et non sur la bible. Un de ses maîtres déclarait un jour :

« La maçonnerie offre un certain nombre de points d’ancrage sur l’idée de liberté, de laïcité, sur l’homme, sur sa perfectibilité, sur le fait que l’on peut changer la société. Tous les maçons doivent œuvrer à un changement de société que nous voulons plus juste et plus éclairée. »

On trouve également de nombreux rites et obédiences  comme l’ecossisme, que je n’ai pas le temps ici d’expliquer.

Voltaire fut initié, mais aussi Benjamin Franklin, La Fayette, Jules Ferry, le maréchal Joffre, Churchill, Roosevelt, Salvador Allende, Montesquieu, Stendhal… et tant d’autres qu’il serait vain de vouloir en écrire une liste complète… Bref, la franc-maçonnerie n’a de secret que pour ceux qui ne prennent pas le temps de penser… il est si simple en effet de se satisfaire de religions qui promettent le pardon sans demander avec insistance de travailler chaque jour sur soi afin de s’améliorer..

 Source:alliance spirite


Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire des textes de l'Esprit...gratuit !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents