Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site traitant de spiritualité librement.

Site traitant de spiritualité librement.

Opinions et textes sur certains aspects de la spiritualité. Comme toute oeuvre de l'esprit, ce blog est un avis qui n'engage que celui qui le publie.


L'Alchimie

Publié le 7 Novembre 2006, 08:51am

Catégories : #Esprit

Les alchimistes voulaient trouver le secret de la pierre philosophale pour fabriquer de l’or à volonté mais également, voulaient trouver le secret de l’immortalité.

On peut dire qu’ils furent les précurseurs de la chimie moderne et si certains furent des charlatans, d’autres devinrent de grands philosophes cherchant l’amélioration de l’humanité.

Qui veut parler d’alchimie se doit de parler de Nicolas Flamel.
Nicolas Flamel meurt à l’âge de 87 ans en 1417. Cet homme, d’origine modeste, était depuis fort longtemps libraire à Paris. A partir de 1382 il obtient une formidable richesse qui surprend tout le monde. Il utilise alors cet argent afin de construire 14 hôpitaux, 3 chapelles et aide de nombreuses personnes dans le besoin. Pour expliquer cette soudaine richesse, Flamel laisse dans ses écrits une explication incroyable : Il a changé du métal ordinaire en or grâce à un livre signé Abraham le juif  qu’un homme lui avait proposé d'acheter et qu’il utilisa.

Le libraire passe alors des années à déchiffrer le manuscrit couvert de sigles alchimiques.

Il y travaille de 1357 à 1378 et c'est en fait le 17 janvier 1382 qu’il parvient à convertir le mercure en argent. Trois mois plus tard il aurait obtenu la pierre philosophale. Ensuite viendra la production d’or à partir de vils métaux.

Le terme « alchimie » dérive de l’arabe al-kimiya et fait référence à la « terre noire », nom donné par les grecs à l’Egypte. On trouve trace de pratiques alchimiques dès la haute antiquité et même dans plusieurs civilisations comme la chine et l’Inde.

La doctrine alchimiste est liée profondément à l’Hermétisme. Ce courant durant l’antiquité fut glorifié à Alexandrie au IIIème siècle et influença tout l’occident ésotérique. L’Hermétisme regroupe des textes dont la célèbre « table d’émeraude ».

Les alchimistes ont longtemps travaillé sur ces textes qui nous disent, comme l’Esprit dans les dictées du médium Oune, que « Tout ce qui est en haut est comme tout ce qui est en bas ». En effet la doctrine hermétique nous dit qu’il existe une unité primordiale qu’un réseau de correspondances cachées révèle.
Le macrocosme est donc représenté dans le microcosme et l’unité proposée par l’hermétisme nous rappelle le « Tout est un, Un est en tout » de Oune... et de tant d'autres écrits.

Pour l’hermétisme, non seulement l’homme est une part du tout mais la totalité du monde est comprise en lui. Pour les hermétistes, la pierre philosophale n’est autre que l’unité retrouvée de tous les éléments de la matière.

L’Alchimie intéresse tous les intellectuels du moyen age. Albert le Grand, Roger Bacon, Raymond Lulle pensent que les recherches alchimiques sont primordiales.

A la fin du moyen age Paracelse utilise les principes de l’alchimie pour améliorer ses médecines.

Nous trouverons ainsi de nombreuses personnalités humanistes en quête d’aider leurs prochains.

Mais pour les vrais alchimistes, leur discipline ne se réduit pas à la transformation des métaux et pour certains, cela n’est pas la véritable Alchimie. La véritable Alchimie est l’édification de soi. Les vrais alchimistes cherchent  leur transformation personnelle. Cette conception a influencé la Franc-maçonnerie et d’autres sociétés comme L’Ordre spirite de Oune.

Pour les alchimistes, le Grand Œuvre va jusqu’à communiquer avec le principe créateur, avec le principe de l’unité.

Même les Rose-croix et leur mythologie christique s’inspirent des alchimistes dans leur théurgie.

Bien entendu, participer à l’œuvre de Dieu est une longue quête à laquelle seuls les plus purs peuvent prétendre et s’il y a beaucoup de volontaires, peu y parviennent.


Source: alliancespirite

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents