Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site traitant de spiritualité librement.

Site traitant de spiritualité librement.

Opinions et textes sur certains aspects de la spiritualité. Comme toute oeuvre de l'esprit, ce blog est un avis qui n'engage que celui qui le publie.


La peur de la mort

Publié le 30 Septembre 2006, 07:56am

Catégories : #Esprit

A la question "Est-ce la mort ou la souffrance qui effraie ?", je crois que nous serions honnête en disant que les deux nous posent problème.
Si, pour des croyants au message de l'Esprit dans l'Alliance, la mort en elle même ne nous effraie pas, ce qui nous pose question est de savoir ce que nous allons découvrir de l'autre coté car nous savons que la création est immense. Serons nous demain là ou nous l'imaginons???
Car en fait, bien que des écrits comme ceux d'Absolion, bien que de nombreux messages à travers l'histoire de l'humanité nous font percevoir une réalité bien différente de celle qui nous est immédiatement abordable et parfois, bien éloignée de ce que nos possibilités de vision ne le laisse imaginer, nous ne sommes pas les enfants de Dieu dans un état complet en ce monde. Nous sommes toujours en train de chercher la vérité qui nous échappe. La vérité de la mort elle aussi nous est étrangère. Elle semble nous être accessible mais nous percevons malgré tout ne pas en saisir la vérité absolue. Quelque part, l'homme se sent borgne. Il voit, perçoit, imagine, mais confusément, il sent ne pas savoir. Il sait aussi que ceux qui lui disent être les savants de la vie et qui lui offrent une seule vision de ce qu'est la vie, la mort et le monde, ne sont que des menteurs.
L'homme sincère est parfois aidé par des textes d'une nature initiatique mais il est un chemin qu'il ne peut que parcourir seul.
S'il s'appuie sur ces textes, il peut parvenir à apprendre, à s'instruire. Mais la vérité ne lui sera offerte que contre un travail puissant en lui; une oeuvre d'art intérieure.
La mort est sans doute la question qui nous pousse à nous mettre en chemin. Elle nous fait prendre conscience de notre nature passagère en ce monde alors que certains parfois n'auraient que "des problèmes de gens éternels", comme me le dit parfois mon ami Rémi.
Je crois que la mort n'est pas effrayante, ce qui est effrayant c'est de partir en étant resté petit. Petit dans l'amour, petit dans la vie. Car la vie est là pour nous faire grandir et non pour nous voir repliés sur nous mêmes comme de peureux gaulois attendant effrayés que le ciel leur tombe sur la tête.
"Bien vivre c'est bien mourir" disait un grand homme.
Il est un fait certain pour quelqu'un comme moi, qui commence à avoir quelques "kilomètres au compteur", c'est que la mort n'est rien si nous avons fait de notre vie quelque chose de beau. Alors il me sera plus facile de partir.
Prétendre ne pas se poser la question de l'inconnu serait un manque de franchise. Pourtant à travers la parole des esprits, je trouve réconfort et espoir.
La souffrance elle, est de nature humaine. Elle nous montre que cette enveloppe, que parfois nous entretenons mal, est l'outil que l'on nous offre pour profiter de cette incarnation. La souffrance est un mal inutile et j'espère que l'humanité se donnera le devoir de soulager par tous les moyens la souffrance de ceux qui "s'en vont". Être humain c'est oeuvrer à soulager la douleur et ceux qui plaident pour qu'on laisse souffrir les autres parce que c'est "la volonté de Dieu", à mon avis, ne comprenne pas ce que nous sommes. En tant qu'enfants de Dieu, nous oeuvrons dans ce plan et, à ce titre, comme Dieu le ferait, nous nous devons d'être amour.
Qui laisserait souffrir quand il aime ?
Source: forum alliance spirite

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents